Les projets de recherche à l'Inspé

Les projets référencés sur cette page sont des projets financés par l'Inspé ou conventionnés.

Former au regard didactique en mathématiques

  • Durée : 2 ans (septembre 2022 – septembre 2024)
  • Porteurs du projet :  Magali Hersant, PR, CREN, Inspé site de Nantes et Sylvie Grau, MCF, CREN, Inspé site de Nantes.
  • Atelier pluricatégoriel porté par l'Inspé

Dans la poursuite des travaux menés à l’Inspé et la mise en évidence d’obstacle au développement d’un regard didactique chez les jeunes enseignants mais aussi de leviers favorisant ce développement (Choquet, à paraître ; Hersant, 2020 ; Grau, 2021 ; Hersant, Grau, Horoks, Georget., 2021), l'objectif de l’atelier est de mettre à l'étude les conditions de possibilité de former au regard didactique en intégrant de nouvelles dimensions : l'orchestration des interventions dans les différentes UE pour former au regard didactique en mathématiques ; les aspects génériques et spécifiques de ces conditions pour les professeurs des écoles et les professeurs de mathématiques du second degré.

La méthodologie de la recherche consiste à :
  • interroger les formations existantes (premier et le second degrés) et ce qu'elles produisent chez les étudiants pour identifier des obstacles et résistances mais aussi questionner la cohérence des formations
  • faire des hypothèses sur les conditions qui permettraient de dépasser ces obstacles et les limites de la formation, en différenciant si besoin premier et second degré
  • mettre à l'épreuve ces hypothèses avec des ingénieries de formation et dont on évaluera les effets.

L'étude des obstacles à la formation au regard didactique des étudiants se fera à partir de données recueillies en formation et dans les situations de stage en classe (productions des étudiants lors des séances de formation, écrits, situations de classe menées par les étudiants, entretiens lors des visites...). L'analyse de la cohérence de la formation sera outillée par une grille élaborée au sein de l'atelier.

Analyse sociologique du travail invisible des enseignants

  • Durée : 2 ans (septembre 2022 – septembre 2024)
  • Porteurs du projet :  Ludivine Balland, MCF, CENS, Inspé site de Nantes et Marie David, MCF, CENS, Inspé site de Nantes
  • Atelier pluricatégoriel porté par l'Inspé
Les études académiques du travail enseignant se concentrent d’ordinaire sur ce qui est généralement considéré comme l’activité cardinale des professionnels de l’enseignement, c’est-à-dire la transmission des savoirs dans la classe, face (ou au milieu) des élèves. Or, l’activité d’enseignement en classe repose sur un certain nombre d’autres tâches, en amont, en aval voire de façon simultanée (pendant la classe), qui sont relativement peu documentées par les recherches. Ce projet vise à recourir à la démarche sociologique pour recenser et analyser ces tâches, que nous appelons provisoirement « travail invisible » des enseignants. Cette étude sera réalisée conjointement dans des écoles du premier et du second degrés de l’académie de Nantes, et portera sur le travail des enseignants de différents statuts et disciplines.

Former les enseignants et les CPE aux questions socialement vives (QSV)

  • Durée : 2 ans (septembre 2022 – septembre 2024)
  • Porteurs du projet : Céline Chauvigné, PU, CREN, Inspé site de Nantes et Hanaà Chalak, MCF, CREN, Inspé site de Nantes.
  • Atelier pluricatégoriel porté par l'Inspé
Depuis quelques années, les problématiques de société ne cessent de s'inviter au sein du système éducatif. Elles viennent bousculer les savoirs, les attentes vis-à-vis des élèves comme futurs citoyens mais aussi les approches pédagogiques et éducatives des enseignants et des conseillers principaux l'éducation.
Cet atelier vise à analyser comment ces éducations à, questions socialement vives voire pernicieuses peuvent être saisies comme  :
  • objet d'apprentissage au sein des établissements scolaires
  • objet de formation dans le cadre des instituts nationaux supérieurs de professorat et de l'éducation (INSPE)
  • objet de développement professionnel pour les acteurs de l'école
 Cet atelier s'articulant sur des travaux individuels ou collectifs (1er degré, 2nd degré, vie scolaire) prend appui sur le séminaire de recherche dont il est issu : "questions socialement vives et transmission des valeurs" du CREN.

Collaborer pour enseigner et apprendre – interdisciplinarité à Montaigu

  • Durée : 3 ans (2022-2025)
  • Porteurs : Tanguy Philippe, MCF, CREN, Inspé site de Nantes et Christine Choquet, MCF, CREN, Inspé  site de Nantes.
Ce projet met au travail un collectif de professeurs des écoles, de collège et de chercheurs dont la préoccupation commune est d’articuler la construction des apprentissages disciplinaires à un développement des compétences sociales et civiques. La question posée est celle des conditions qui rendent possibles la construction parallèle de savoirs disciplinaires problématisés et de postures coopératives, des conditions permettant d’articuler chez les élèves l’apprendre ensemble et le vivre ensemble. Il fait l’hypothèse que la reconstruction coopérative des problèmes associés aux savoirs scolaires structure, dans la classe, des communautés d’apprentissage et participe au maintien d’un climat serein au sein de l’établissement. Pour cela, des scénarios coopératifs, autour de la prise en charge de savoirs identifiés dans plusieurs disciplines scolaires, sont conçus, développés et analysés par le collectif.
 

Phileact : PHILosphie Enfance Action CitoyenneTé

  • Durée : 3 ans du (1er décembre 2021 au 31 novembre 2024)
  • Projet financé par le programme Erasmus + pour l'enseignement supérieur
  • Porteur du projet : Edwige Chirouter, PU, CREN, Inspé site du Mans.
  • Site web de phileact : https://phileact.univ-nantes.fr/
Le projet Phileact vise le développement pérenne de la pratique de la philosophie avec les enfants dans les écoles (4 à 16 ans) par la formation des enseignants et la valorisation auprès du grand public, des familles et du monde associatif et culturel.

Les objectifs du projet sont nombreux, parmi eux, l’ambition de peser sur les politiques éducatives européennes, pour permettre d'inclure de façon explicite dans les programmes scolaires un enseignement de philosophie auprès de tous les publics dès le plus jeune âge. Cet enseignement pourra contribuer à développer l'esprit critique, les pratiques démocratiques, l'esprit de tolérance, d'ouverture d'esprit et le dialogue interculturel.

Phileact entend également soutenir la mise en œuvre concrètes d’ateliers de philosophie dans les écoles et dans les structures associatives et culturelles dans tous les territoires des différents partenaires : soutien aux équipes pédagogiques, interventions dans les écoles et structures souhaitant mettre en œuvres des ateliers de philosophie, achat de livres, séminaires d’analyse de pratique avec les animateurs, aide matérielle à la participation des enseignants ou animateurs du monde associatif à des modules de formation pour assister à des séminaires de recherche

EuniWell - Apprentissage à distance versus en présentiel : analyse du processus cognitif chez les apprenants

  • Durée : 1 an (1er mai 2022 au 30 avril 2023)
  • Porteurs : Cendrine Mercier, MCF, CREN, Inspé site du Mans et Marie David, MCF, CENS, Inspé site de Nantes.
Il consiste en une recherche sur trois sites Euniwell, Florence, Birmingham et Nantes. Il s'agit de comparer les apprentissages des étudiants en sciences exactes et expérimentales, et sciences humaines et sociales d'autre part, entre un enseignement sur site et un enseignement à distance. La recherche associe des psychologues et des sociologues.
 
 

Chaire UNESCO « Pratiques de la philosophie avec les enfants : une base éducative pour le dialogue interculturel et la transformation sociale »

  • Porteur : Edwige Chirouter, PU, CREN, Inspé site du Mans et Olivier Blond, Inspé site d'Angers.
L’UNESCO, Nantes Université et l’Inspé portent la première et unique Chaire au monde spécifiquement consacrée à la pratique de la philosophie avec les enfants.
La Chaire sur la pratique de la philosophie avec les enfants (de 4 à 18 ans) a pour objectif d’aider au développement de ces pratiques citoyennes par :
  • La recherche (colloques internationaux, séminaires, thèses) ;
  • L’enseignement, la formation (interventions dans les masters existants, création d’un DU) ;
  • La diffusion d’outils pédagogiques dans les écoles et la Cité ;
  • La coopération internationale des acteurs (notamment Nord/Sud).
En plus de la formation des animateurs et le développement de la recherche, la Chaire a aussi pour objectif de faire dialoguer des enfants dans le cadre des échanges Nord et Sud (par le biais de la plateforme collaborative et les réseaux sociaux). Les enjeux de la pratique de la philosophie avec les enfants rejoignent très étroitement les objectifs et les valeurs de l’UNESCO : trop souvent réduite à l’enseignement secondaire ou universitaire, la pratique de la philosophie est pourtant un des moteurs essentiels pour développer l’esprit critique, les compétences démocratiques, l’empathie, l’ouverture et le dialogue interculturel (Tozzi, 2012). En 2007, le rapport, La philosophie, une école de la liberté, soulignait déjà cette préoccupation de l’UNESCO pour le développement de l’enseignement de la philosophie dès le plus jeune âge : « La mission même de l’UNESCO, mise au service de la solidarité intellectuelle, est d’embrasser et de promouvoir l’ensemble des savoirs. Dans une société du savoir, ouverte, inclusive et pluraliste la philosophie a toute sa place. Son enseignement aux côtés des autres sciences humaines reste au cœur de nos préoccupations. »


Approche Neurolinguistique (ANL) au Collège

  • Durée : 2019-2022 et prolongement d’une année dans 2 des 3 collèges
  • Porteurs : Marie-Ange Dat, MCF, LLING, Inspé site de Nantes, Margot Esnault, enseignante temps partagé, PhD, Inspé site de Nantes, Delphine Guedat-Bittighoffer, MCF, CIRPaLL, Département de FLE, Université Angers, Sophie Le Gal, MCF, CREN, Inspé site de Nantes, Rebecca Starkey, MCF, CRINI, Inspé de Nantes
Cette recherche concerne l’acquisition de l’anglais par des apprenants français de 6ème, en tenant compte des éléments cognitifs, conatifs et affectifs. En considérant les difficultés persistantes des élèves français en production orale, nous pensons en effet utile d’évaluer ce qu’une nouvelle approche, d’origine canadienne, l’ANL ou Approche neurolinguistique, pourrait apporter en termes d’apprentissage de l’oral spontané par le biais d’un enseignement implicite fondé sur la modélisation. Les aspects affectifs liés à la question du plaisir d’apprendre,  représentent l'autre axe essentiel de notre étude. Elle concerne initialement 8 classes (4 classes expérimentales, et 4 classes de contrôle) de trois milieux différents : Réseau d’éducation prioritaire, semi-urbain et semi-rural. Le recueil de données qualitatif et quantitatif nous permettra à la fin de l’étude de préciser les éléments linguistiques et les processus psycholinguistiques en jeu, ainsi que les émotions ressenties et les représentations construites par les acteurs sur cette approche, dans un contexte écologique qui cherchera à être le plus contrôlé possible. En 2022-2023, trois autres classes (5ème et 4ème REP+, et 5ème SEGPA) ont décidé de participer à leur tour.

Former les enseignants par la pratique de l’analyse des situations professionnelles (1e et 2nd degrés) : une recherche en didactique de la formation

  • Durée : 2 ans (mai 2023 - mai 2025)
  • Porteurs : Sylvain Doussot, PR, CREN, Inspé site de Nantes
Un grand nombre de recherches sur la formation des enseignants ont été menées en particulier au cours des années 1990 et 2000, du fait de l’universitarisation de cette formation. Elles s’inscrivaient pour la plupart dans une approche unifiée du métier, sous le postulat d’une séparation entre savoir à enseigner et savoir pour enseigner. Certains chercheurs (Hofstetter & Schneuwly, 2009, p. 20) pointent cependant la nécessité de questionner cette dualité pour penser la formation. Comme l’écrit Vanhulle (2009, p. 260), « d’un point de vue didactique, la dichotomie entre savoirs à et pour enseigner est impensable ». Notre recherche s’inscrit dans cette perspective actuellement marginale d’une approche en termes de didactique de la formation des enseignants, qui s’entend dans la prise de distance avec l’évidence empiriste d’une unité de la profession enseignante, pour lui substituer un découpage en termes d’enseignants de telle(s) discipline(s) ». Cette approche de la formation postule que le savoir enseigné est déterminant des enjeux du métier, et notamment des compétences professionnelles. Elle est mise en œuvre dans différents modules de la formation en master MEEF qui visent à former les futurs enseignants à l’analyse des situations d’enseignement-apprentissage, c’est-à-dire tant en formation à l’analyse de pratiques qu’en formation par la recherche.
Trois hypothèses guident notre travail et décrivent les résultats attendus.
  • Formation par la pratique : le travail de l’obstacle épistémologique du sens commun didactique réclame la confrontation de ce sens commun à des faits didactiques
  •  Formation par conception et analyse de situations expérimentales
  • Formation par production d’exemples exemplaires d’analyses de situations d’enseignement-apprentissage à imiter

Le rôle des tuteurs dans la formation des enseignants de langues vivantes

  • Durée : 2 ans (mai 2023 - mai 2025)
  • Porteurs : Marie-Ange Dat, MCF, LLING, Inspé site de Nantes

 

TEFF : « Teacher Education for a Future in Flux

  • Durée : 36 mois (juin 2023 – mai 2026) – Consortium de 19 partenaires
  • Projet financé Erasmus +
  • Equipe du projet : Magali Hersant, PR, CREN, Inspé de Nantes, Annette Schmehl, MCF, CREN, Inspé de Nantes, Hanaa Chalak, MCF, CREN, Inspé de Nantes, Céline Chauvigné, PR, CREN, Inspé de Nantes, Malou Delplancke, MCF, CREN, Inspé de Nantes
Le projet TEFF répond aux préoccupations européennes concernant l'attractivité de l'enseignement en tant que profession dans un monde en évolution rapide et en crise mondiale. Il faut davantage de futurs enseignants prêts à entrer dans la profession et à travailler dans des classes très diverses et mobiles. Le modèle de l'Académie pour le développement professionnel des enseignants garantit une formation continue aux enseignants, attachés aux valeurs de démocratie et de citoyenneté européennes. Le modèle-cadre TEFF combine les compétences numériques, vertes, de diversité, d'inclusion et de bien-être avec une dimension européenne pour équiper les enseignants et enrichir la formation des enseignants pour un avenir en évolution.
  • Améliorer les pratiques de formations des enseignants en Europe
  • Renforcer la dimension européenne des enseignants
  • Tester conjointement différents modèles de mobilité (virtuelle, physique et hybride)
 
https://www.euniwell.eu/news-events/article/new-teacher-academy-teacher-education-for-a-future-in-flux-receives-erasmus-funding

 

DARAUTISCOL : Scolarisation d’enfants avec autisme : étude des dispositifs d’autorégulation (DAR) et de leurs effets dans une perspective compréhensive et comparative

  • Durée : 42 mois (novembre 2023 – avril 2027)
  • Projet financé par la CNSA
  • Porteur du projet : Marie TOULLEC-THERY, MCF HDR, CREN, Inspé de Nantes

Ce projet de recherche pluridisciplinaire a pour enjeu de décrire et de comprendre les DAR définis par l’instruction interministérielle du 3.9.2021. Ils viennent compléter l’éventail des modalités de scolarisation proposées aux jeunes autistes, avec l’enjeu spécifique de les scolariser autant que possible dans leur classe de référence. D’abord expérimenté dans quelques écoles pilotes, ce dispositif prend actuellement son essor, avec à la rentrée 2022, une petite cinquantaine de DAR sur le territoire.

Il s’agit d’analyser les fonctionnements et les effets des DAR et, plus particulièrement, de déceler :

  • dans les dimensions institutionnelles,
  1. la mise en œuvre et les conséquences des choix politiques sur les dispositifs combinant une réponse scolaire et médico-sociale, avec une dimension comparative ;
  2. le choix des critères d’orientation et d’affectation des enfants et adolescents dans un DAR, par les instances départementales, les MDPH, mais aussi par les instances de l’éducation nationale et celles du médico-social, gestionnaires du dispositif et les conséquences de ces choix.

  • dans les dimensions des pratiques professionnelles,
  1. le fonctionnement des dispositifs DAR et les changements des pratiques des professionnels et des familles des élèves concernés ;
  2. les manières de comprendre, de mettre en œuvre l’autorégulation et les changements induits par ces pratiques sur l’ensemble des élèves et leurs comportements scolaires.

  • dans les dimensions du vécu des élèves,
  1. les effets des DAR sur les apprentissages scolaires et sociaux des élèves avec autisme, notamment d’un triple point de vue, 1) didactique, mais aussi 2) des fonctions exécutives et 3) du bien-être ressenti et vécu ;
  2. les effets des DAR sur les parcours scolaires d’enfants ou adolescents ; Quel est le devenir de certains d’entre eux?

Mis à jour le 23 novembre 2023 - Lucile BRIZAIS.
https://inspe.univ-nantes.fr/recherche-innovation/les-projets-de-recherche